Turkménistan

Passage éclair en terres turkmènes

Mai 2015
5 jours de transit

Notre regard

Passage terrestre obligé pour poursuivre la route vers l’Ouzbékistan, le Turkménistan, terre de dictature à l’instar d’autres pays dans la zone, ne se laissera découvrir que pendant 5 jours, le temps d’une traversée effrénée ! Et oui, pour visiter ce charmant pays, la seule possibilité offerte par les autorités est l’obtention d’un visa touristique, à condition de se faire accompagner par un “guide personnel”, payant bien sûr… C’est donc avec un simple visa transit que j’ai mis les pieds dans ce pays si étrange.

Dès mon arrivée, les températures printanières de l’Iran ont laissé place à un mercure enragé qui flirtait facilement avec les 40°C voire plus ! Merv fut radieuse, Ashagabat – la capitale – détestable, la traversée du désert éprouvante et la déchue Kounia-Ourguentch fascinante.

Les beautés historiques du Turkménistan m’ont séduites. En revanche les richesses issues des ressources minières et gazéifères me laisseront une impression de grandeur et d’exagération en tout genre, un monde virtuellement parfait, une capitale, hautaine et artificielle.

Mon regard sur ce pays à peine effleuré, la concentration de faste, les inégalités de richesses et mes expériences humaines mitigées me laissent un goût de « j’y suis passé, je ne m’y suis pas senti le bienvenu… et je ne pense pas que j’y reviendrai. Quoi que ! ».

Images turkmènes

Vous pouvez découvrir les photos de notre passage au Turkménistan sur notre album Flickr.

Cap vers l’Est

Sur les routes depuis Février 2015, découvrez d’autres haltes de notre voyage initiatique vers l’Est !